montolieu .

Histoire de Montolieu

Des vestiges préhistoriques sont présents comme le menhir de Guittard, ou la remarquable pierre à cupules et à croix inscrites, que l'on peut voir dans le village, sur la façade d'une boutique de la rue du 8 mai 1945. En face de la rue qui monte vers l'église Saint-André. D'autres pierres à cupules, sont visibles dans la commune, vers le château de Villeneuve ou la ferme de Peyremale.

Divers sites et débris antiques ont pu être trouvés aux environs du village : fragments d'amphores, tessons de poteries, éléments en bronze... De grands amas de scories métalliques, au bas de la butte Saint Roch, peuvent en partie remonter à la période gallo-romaine.

L’abbaye bénédictine Saint Jean-Baptiste est fondée vers 800 par l'abbé Olémond, sur la terre de Valseguier, qui deviendra Monte-Oulieu en 1146.

En 1215, un abbé fut nommé pour régler les troubles importants liés la croisade contre les albigeois. La population s’insurge cependant régulièrement contre les contributions monastiques jugées abusives et des contraintes diverses exercées sur elle.

Le quartier de Valsiguier a fait l'objet d'une étude par l'Amicale laïque de Carcassonne avant des travaux d'aménagement municipaux. L'équipe a mis au jour un mobilier archéologique abondant datant du dernier tiers du archéologue Marie-Élise Gardel, il s'agirait du faubourg détruit en 1243 pour punir la population ralliée à la cause du fils du Vicomte de Trencavel lors de la révolte de 1240-1242.

       MONTOLIEU VILLAGE DU LIVRE

Michel Braibant est le fondateur du Village du livre de Montolieu, de l'association "Montolieu village du Livre et des Arts", et du musée des Arts et Métiers du livre.

  • Dès 1991, c'est l'installation progressive d'une quinzaine de libraires et artisans du Livre
  • La création d'un Musée - conservatoire des Arts et Métiers du Livre
  • La réanimation du Moulin à papier de Brousses
  • Le lancement de quelques rendez vous périodiques : Salon du Livre Ancien, conférences, lectures, expositions, rencontres d'auteurs, etc.
  • La rénovation de près de 50 immeubles et la création d'une quinzaine de gîtes
  • La réouverture d'une classe scolaire en 1992

Chaque année :

  • Plus de 52 000 personnes nous rendent visite
  • 2000 élèves des écoles, collèges et lycées découvrent nos ateliers

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux ou à l’envoyer à vos amis